dimanche 10 décembre 2017

Le coeur battant de nos mères, Brit Bennett.

«Tous les grands secrets ont un goût particulier.»
Nadia a 17 ans et la vie devant elle. Mais quand elle perd sa mère et avorte en cachette, tout change. Elle choisit alors de quitter la communauté noire et religieuse qui l’a vue grandir. Boursière dans une grande université, Nadia fréquente l’élite.
Elle a laissé derrière elle Luke, son ancien amant aux rêves brisés, et Aubrey, sa meilleure amie. Durant une décennie marquée des affres de la vie, les trajectoires des trois jeunes gens vont se croiser puis diverger, tendues à l’extrême par le poids du secret.

Dans la lignée d’Elena Ferrante et de Chimamanda Ngozi Adichie, Brit Bennett donne voix à des héros en quête d’accomplissement et nous offre un roman lumineux, inoubliable.
 
Comme le Los Angeles Times qui est cité au dos de la couverture, je n'irais pas jusqu'à dire que c'est le roman le plus exaltant de la rentrée, mais c'est certainement un roman intéressant.  Un roman qui montre une facette de l'Amérique sur laquelle je ne lis pas souvent, soit celle des communautés noires très religieuses de Californie.  Quand on pense à la Californie, on pense surtout aux vedettes, aux hispanophones, à Malibu et à la Silicone Valley...  Mais Nadia Turner est issue d'une petite ville dont toute la vie tourne autour de l'Église.  Elle n'a que 17 ans lorsque sa mère décide de s'enlever la vie.  On ne saura jamais pourquoi, mais cela laisse cette jeune femme à elle-même.  Son père ne sachant pas communiquer avec sa fille, il se contente d'une relation superficielle.  Cela pousse Nadia dans les bras d'un homme avec qui elle vivra un événement particulier qui aura des répercussions sur toute sa vie. Le regard des autres est souvent lourd à porter et Nadia se promet de se sortir de ce milieu où tout le monde s'épie.  Coup de chance, elle est douée à l'école et à l'aide d'une bourse elle tente sa chance dans une université au Nord.  C'est au cours de ces années que nous suivons Nadia et la vie de sa ville natale en parallèle. Ce roman parle aussi des liens particuliers de l'amitié souvent plus forts que ceux de l'amour.
 
J'avais lu beaucoup de bons commentaires sur ce roman en version anglaise et de je dois dire que pour un premier roman, c'est très prometteur! L'auteure n'a que 27 ans et j'espère pourvoir lire autre chose bientôt.
 
Autrement
ISBN: 9782746745728                         

Quoi de neuf dans la PAL?

Les Fêtes approchent et bien que les relationnistes soient toujours des plus généreuses, elles se sont surpassées cette semaine! Merci mesdames pour les belles surprises!
 
L'amour de l'art est le dernier album de Pico Bogue paru chez Dargaud. Fiston a découvert ce petit personnage tout récemment et il rit aux éclats à chaque numéro!! De plus, cela l'a inspiré à créer sa propre bande dessinée, c'est merveilleux! Si vous cherchez quoi mettre sous le sapin pour vos 7-8 ans et plus, je vous le conseille.
 
 
« Qu'est-ce que l'art ? » La question, de l'aveu même de la maîtresse, n'est pas facile... Mais il en faudrait plus pour réduire Pico Bogue au silence ; en quelques secondes il improvise : « L'art, c'est le contraire d'une définition. Dans "définition", il y a "fini". Du coup, ça limite. Mais l'art, au contraire, ça ouvre les yeux, les oreilles, les poumons, l'esprit. Ça ouvre au monde, à la nature, à la vie. »
 
 
"Les vacances sont finies, mais la vie continue et la rigolade aussi ! Pico, sa petite soeur Ana Ana et toute la famille retrouvent les petites et les grandes joies de la vie quotidienne : l'école, les repas, les interrogations existentielles."
 
 
"Pico Bogue est un petit garçon à la langue bien pendue, qui s'intéresse déjà à tout, et pose à ses parents toutes les questions qui lui viennent à l'esprit, surtout celles sur le sens de la vie. Son impertinence n'a d'égale que sa tendresse, et son sens de la contradiction n'est surpassé que par son inépuisable curiosité."
 
Cette semaine, j'ai également été très gâtée du côté format poche de chez Pocket! Des titres qui vont me sortir de ma zone de confort, c'est garanti!
 
 
"Été 1976, dans la province de Québec. Véronique, presque 16 ans, quitte difficilement le temps de l’innocence et s’adapte avec peine au divorce de ses parents. Son père se consacre à sa nouvelle famille, tandis que sa mère profite d’une liberté chèrement acquise : partir en chasse et collectionner les amants, c’est dans l’air du temps !"
 
 
"Je me souviens très bien de cet instant. Nous étions face à la mer. L’horizon scintillait. C’est là qu’Anna m’a demandé :
« Si j’avais commis le pire,
m’aimerais-tu malgré tout ? »
 
Vous auriez répondu quoi, vous ?"
 
 
"Parce que sa vie lui semblait trop rangée, trop terne, Pierre a tout bazardé : couple, boulot, entourage. C’est un homme neuf, un homme libre, qui retrouve ses instincts au contact quotidien des animaux du zoo de Vincennes. Or en déviant de sa trajectoire, Pierre a contrarié le cosmos. Et le cosmos se venge."
 
 
"S’il est une chose que Stanton Shaw déteste, dans la vie, c’est bien de perdre. Non que cela lui arrive très souvent : brillant avocat, il enchaîne les procès à succès. Et les conquêtes féminines. Alors quand son premier amour (et mère de leur fille de onze ans) lui annonce qu’elle va se marier, là-bas, dans le Mississippi, son sang ne fait qu’un tour."
 
ENCORE MERCI ET BONNE SEMAINE!!

vendredi 1 décembre 2017

Quoi de neuf dans la PAL?

Deux nouveautés chez Scholastic cette semaine! Fiston et moi sommes contents!
 

"Ollie se réveille en entendant tinter des clochettes. Elle s'aventure dans la forêt située derrière sa maison et trouve un renne. Une aventure magique est sur le point de commencer pour la fillette qui vivra un Noël inoubliable. Une belle histoire d'amitié entre une petite fille et un renne perdu.
Les magnifiques illustrations de Nicola Killen dans ce livre aux pages découpées enchanteront les lecteurs."
 
Pour les 3 à 8 ans, mais moi je craque toujours pour ces albums du temps des Fêtes! Ollie fait un tour de renne la chanceuse!!! Puis elle trouve ses cadeaux le matin du 25... le meilleur des deux mondes, non?!  Le noir, le blanc, le rouge, c'est classique et Ollie est carrément trop chou. À adopter dans vos lectures de saison!
 
 
10 ans et +
 
"Cette magnifique histoire est en deux parties : une toute en illustrations, où le lecteur est invité à décoder l'histoire, et l'autre en mots. Il y découvre des personnages attachants : Billy Merveille, l'unique survivant d'un naufrage survenu en 1766, et Joseph Jervis, un jeune collégien qui fait une fugue pour retrouver un oncle qu'il n'a jamais rencontré. Leurs destins s'entrecroisent au fur et à mesure que Joseph explore l'étrange maison de son oncle, remplie de portraits mystérieux et de fantômes du passé."
 
Voilà un livre qui a impressionné fiston du haut de ses presque 8 ans tout autant que moi! Plus de 400 pages en illustrations noir et blanc, c'est une ouvre colossale! Je n'ai jamais rien vu de tel... Si ce livre ne pique pas votre curiosité en le feuilletant, je ne sais pas quoi d'autre le pourrait!  Fiston c'est amusé à s'inventer une histoire, mais comme il a déjà placé son signet dans les premières pages du texte, je crois qu'il est lui aussi tenté par la vraie histoire.
 
BONNE FIN DE SEMAINE!

jeudi 30 novembre 2017

Maurice le monstre gentil, Amy Dixon et arl James Mountford.

Comme monstre, Maurice est une véritable catastrophe : il est gentil, sa voix est douce, et pire encore, il est végétarien. Désespérés, ses parent l’envoient à l’Abominable Académie des Monstres Monstrueux pour qu’il apprenne à grogner et à faire peur. Mais ce n’est pas facile pour Maurice d’aller contre sa bonne nature ! Deviendra-t-il un vrai monstre effrayant ? Ou enseignera-t-il aux autres les valeurs de la gentillesse ?
 
En plus d’être doux, ce monstre a un visage plutôt agréable à regarder!  Loin d’être carnivore, il préfère les beignets aux pousses de luzerne.  Parce que notre cher Maurice est végétarien, rien de moins!  De quoi plaire à public cible plutôt ignoré dans la littérature jeunesse, non?!
                                                                                  
Envoyé dans une académie destinée à renforcer ses aptitudes de monstre, il échoue dans toutes les classes, le pauvre!  Des lettres sont envoyées à ses parents pour faire état de son échec. Heureusement, une occasion se présente et Maurice va se créer sa propre niche dans le monde des montres.  Avec sa voix sublime et sa douceur, il a tout ce qu’il faut pour apprivoiser les étranges petites créatures.  Son heure de gloire est enfin arrivée!
 
C’est un album intéressant pour aborder le végétarisme, l’acceptation de la différence ou juste pour découvrir une histoire de petits monstres gentils.  Les illustrations sont sublimes et flamboyantes avec tous ces monstres colorés. C'est également l'occasion pour moi de découvrir une maison d'éditions que je ne connaissais pas du tout. C'est une très bonne première impression dans mon cas.
 
ISBN: 978-88-6860-631-2

dimanche 26 novembre 2017

Riopelle - L'artiste magicien, Marie Barguirdijan.

Jean Paul Riopelle n’était pas seulement un artiste, un peintre amoureux des couleurs et un sculpteur reconnu internationalement; c’était aussi un amoureux de la nature et des animaux, et un magicien.

 Destiné à un jeune public, ce livre retrace les moments clés de la vie de Riopelle, la naissance de sa vocation artistique, ses sources d’inspiration et les techniques particulières qu’il utilisait pour créer. La démarche de l’auteure, grande admiratrice du peintre, est de permettre aux enfants de comprendre non seulement l’aura et le génie de cet artiste, mais aussi, à travers son univers onirique et coloré, d’entrevoir le monde dans lequel ils grandissent sous un autre angle. L’album étant conçu de façon interactive et illustré d’une quinzaine d’œuvres et d’autant de photos, le jeune lecteur pourra le parcourir et s’y arrêter où bon lui semblera, invité ici et là à admirer un tableau, à en repérer certains détails, ou à s’amuser à en créer un à la façon de Riopelle.

Extrait p.32

Un jour, on a demandé à Jean Paul:

- Et s'il vous restait une minute à vivre, qu'est-ce que vous en feriez?

Il a répondu:

- J'essaierais de la prolonger.  Car tout est à refaire, non?

Et bien si tout était à refaire pour Riopelle, ce serait un projet gigantesque car son œuvre comporte plus de 6000 œuvres!  Bien que ce livre soit dédié à la jeunesse, j'y ai moi-même appris beaucoup de choses sur l'artiste.  Il est peut-être vrai que je ne fréquente pas souvent les musée, mais je ne savais pas qu'il appréciait autant la sculpture.  L'auteur est cité et affirme qu'il préfère la sculpture à la peinture et que cela le rend plus heureux. Et bien...
 
Riopelle - L'artiste magicien parle de l'ensemble de l'œuvre de l'artiste, de ses techniques et de ses inspirations.  On y retrouve des jeux, beaucoup d'informations sur le métier de peintre et dans l'ensemble, c'est un livre très instructif et pas seulement sur Riopelle.  C'est définitivement une belle introduction à l'un de nos plus grands artistes québécois.  On y voit tout l'amour de l'artiste pour les animaux vivants ou morts... et pour la nature dans toute sa beauté.  On peut contempler une de ses peintures pendant plusieurs minutes sans discerner le centième des détails que l'artiste a peint.  C'est de l'art figuratif dans toute sa splendeur et le mélange des couleurs est fascinant!  Je vois très bien ce livre comme outil de travail pour les enseignants au primaire qui voudrait initier les jeunes à l'art figuratif.  On retrouve un questionnaire à la toute fin et un récapitulatif des moments marquants de Riopelle.  C'est un très beau document!

Édito Jeunesse
ISBN: 978-2-924720-26-4

samedi 25 novembre 2017

Supers - 1. Une petite étoile juste en dessous de Tsih, Frédéric Maupomé et Dawid.

Mat, Lili et Benji, trois enfants réfugiés d’une autre planète, ont été abandonnés sur Terre par leurs parents. Dotés de super-pouvoirs, ils se retrouvent livrés à eux-mêmes. Tiraillés entre le désir de mener une vie normale parmi les humains, la peur d’être découverts et, pour les plus petits, l’envie de découvrir qui ils sont et ce dont ils sont capables, cette nouvelle rentrée des classes sur Terre s’annonce des plus mouvementées !

Pour utiliser les propres mots de fiston: "j'ai aimé ce livre parce que les enfants sont forts, il sauvent des gens et ils aiment les raviolis!"

À un autre niveau, cette bande dessinée parle aussi d'intégration dans une nouvelle école dans laquelle les liens d'amitié sont déjà tissés et au travers desquelles il est difficile de faire sa place. Sans parents, ces trois petits personnages n'ont pas nécessairement le soutien nécessaire pour affronter les obstacles de la vie.  Bien qu'ils soient dotés des super pouvoirs, il arrive un moment où le besoin de réconfort d'une maman se fait sentir. Les trois enfants sont donc très unis par instinct de survie, probablement.  Ils doivent gérer leur vie comme des grands et ils doivent faire très attention de ne pas être reconnus lorsqu'ils utilisent leurs pouvoirs. Cela amène quelques situations cocasses et quelques disputes savoureuses.!


Donc, des supers héros à grandeur humaine, j'adore.  Fiston l'a lu trois fois cette semaine, il est donc grand temps que je lui procure le tome 2 et 3 car c'est une belle série qui promet beaucoup...

Éditions de la Gouttière
ISBN: 979-10-92111-25-5  

vendredi 24 novembre 2017

Quoi de neuf dans la PAL?

Cette semaine dans ma boîte aux lettres, un roman qui promet!
 
 
"Anne et Marco sont invités à dîner chez leurs voisins. Au dernier moment, la baby-sitter leur fait faux bond. Qu'à cela ne tienne : ils emportent avec eux le babyphone et passeront toutes les demi-heures surveiller le bébé. La soirée s'étire. La dernière fois qu'ils sont allés la voir, Cora dormait à poings fermés. Mais de retour tard dans la nuit, l'impensable s'est produit : le berceau est vide."

Beaucoup d'albums jeunesse aussi!


De la Martinière jeunesse
Un album géant aux couleurs de l'Orient. Magnifique! Très hâte de découvrir l'histoire de cette jolie princesse!

Sassi Junior
Un monstre gentil et végétarien... on pique ma curiosité là! Une maison d'éditions que je ne connaissais pas en plus... Merveilleux!


Alice Jeunesse
"Eliott et Chloé sont deux enfants que tout oppose. Eliott est un petit garçon tout doux et calme, alors que Chloé est très enthousiaste et pleine de vie. Pourtant, aucun des deux n’aime l’école : Eliott a peur de mal faire et Chloé n’apprécie pas les limites ni les règles."


Seuil Jeunesse
"Au commencement, il y avait le vide. Puis boum, il y eut le plein ! Plein de gaz et de poussières. Puis des planètes par-ci, par-là."
Ce grand album documentaire nous raconte de manière extrêmement drôle et rythmée, mais exacte scientifiquement parlant, l'apparition de la vie sur Terre et son évolution d'un point de vue de… fourmis. Pour comprendre l'histoire complexe de l'évolution en s'amusant !
 
Parce que je n'ai jamais assez de livres... un petit achat effectué cette semaine!
 
 
"1873. Grace Marks, seize ans, est condamnée à la réclusion à perpétuité pour le double meurtre de son jeune employeur et de sa gouvernante. Victime sous emprise ou monstre en jupons ? Face à l’échec des rapports psychiatriques, le Docteur Jordan s’empare du dossier, bien décidé à la sortir de son amnésie. Mais pourquoi lui cache-t-elle les troublants rêves qui hantent ses nuits ?"

BONNE FIN DE SEMAINE!

mardi 21 novembre 2017

Milk and honey, Rupi Kaur.

#1 New York Times bestseller Milk and Honey is a collection of poetry and prose about survival. About the experience of violence, abuse, love, loss, and femininity.
 
The book is divided into four chapters, and each chapter serves a different purpose. Deals with a different pain. Heals a different heartache. Milk and Honey takes readers through a journey of the most bitter moments in life and finds sweetness in them because there is sweetness everywhere if you are just willing to look.
 
Je lis très peu de poésie et encore moins en langue anglaise, mais comme ce recueil vêtu de noir avait piqué ma curiosité, je me suis lancée hier soir.  Il se lit en moins d’une heure.  Exit les rimes, ici on exprime les émotions comme elles viennent.  Trahison, sexe, amour, abus, désir, séparation, corps et guérison se mélangent dans quatre volets principaux : the hurting, the loving, the breaking, the healing.

 
C’est un emprunt de la bibliothèque, mais j’achèterai ma copie car j’ai rarement vu une description de l’amour aussi précise.  Certains passages ont été relus deux ou trois fois non pas parce que je ne comprenais pas le texte, mais bien parce que j’étais frappée par l’exactitude et la beauté de celui-ci.  Je pourrais vous coller 50 extraits ici et il en resterait encore des plus épatants dans les pages de ce livre, mais en voici un qui m’a particulièrement touchée!

 
i don’t know what living a balanced life feels like

when i am sad

i don’t cry i pour

when i am happy

i don’t smile i glow

when i am angry

i don’t yell i burn
 
the good thing about feeling in extremes is

when i love i give them wings

but perhaps that isn’t

such a good thing cause

they always tend to leave

and you should see me

when my heart is broken

i don’t grieve

i shatter

 
Ce recueil paraîtra bientôt en français et je suis très curieuse de voir comment il sera traduit! L’auteure joue avec les mots et c’est tout simplement magnifique. Certains croquis au crayon accompagnent les textes. Rupi Kaur a définitivement quelque chose à dire!
 
Un dernier extrait pour la route…

 
i’d be lying if i said

you make me speachless

the truth is you make my

tongue so weak it forgets

what language to speak in

 
Si vous ne pouvez le lire en version originale, conservez le nom de l’auteure car je ne peux pas m’imaginer que la traduction passera à côté de toute la jonglerie littéraire magique de Rapi Kaur!
 
Andrews McMeel
ISBN: 9781449474256

dimanche 19 novembre 2017

Agatha Raisin - Vacances tous risques, MC Beaton.

God damned ! Voilà que James Lacey, le charmant voisin d’Agatha Raisin, a disparu ! Renonçant à lui passer la bague au doigt, comme il le lui avait promis.

C’est mal connaître Agatha. Délaissant son village des Cotswolds pour Chypre, où James et elle avaient prévu de célébrer leur lune de miel, elle part sur les traces de l’élu de son cœur, bien décidée à lui remettre la main dessus ! Mais à peine l’a-t-elle retrouvé, pas le temps de s’expliquer : une touriste britannique est tuée sous leurs yeux. Fidèle à sa réputation, Agatha se lance dans l’enquête, quitte à laisser filer James, las de ses excentricités… 

Et voilà, on retrouve encore Agatha à courir derrière son beau James Lacey!  Cette foi-ci, elle part pour Chypre dans l'espoir de le reconquérir, mais celui-ci n'est pas prêt à lui pardonner le fait qu'elle s'est abstenue de lui mentionner qu'elle avait déjà été mariée avant le jour de leur mariage. Il ne s'étonne pas de l'arrivée d'Agatha mais ne semble plus avoir de sentiments pour elle.  Rancunier comme il est, il se comporte très mal et leur complicité est clairement ébréchée au moment de résoudre le meurtre d'une touriste anglaise.  Ils sont toujours en froid et Agatha souffre beaucoup. Heureusement, elle trouvera un peu de réconfort ailleurs.
 
J'adore Agatha! Elle n'a pas la langue dans sa poche, elle n'est pas parfaite et elle en est complexée.  Elle fait bien des efforts pour plaire, mais elle ne vise peut-être pas la bonne personne... C'est une femme directe et déterminée.  C'est un beau personnage de roman et j'ai déjà les deux prochains tomes de ses aventures dans ma pile à lire. Une belle série qui mélange bien le suspense et l'humour.
 
Albin Michel
ISBN: 9782226329974

Retour sur le Salon du livre de Montréal...

Comme à chaque année, je fais un petit saut au Salon du livre de Montréal en compagnie de ma meilleure complice pour l'événement.  Karine de Mon coin lecture et moi en avons fait une tradition depuis plusieurs années. Même si en 5 heures on arrive même pas à faire un quart du salon, on ressort toujours avec un bon sac de livres!  Entre éditeurs, relationnistes et auteurs, le temps file et c'est toujours aussi fabuleux de rencontrer autant de gens qui partagent notre passion.
 
Le seul bon côté du manque de temps, c'est que j'ai été très raisonnable cette année! Voilà la petite récolte...
 
Chez Scholastic, Chantale et Mireille sont toujours très chaleureuses et généreuses. Toute leur équipe est là pour nous conseiller et cette année, c'est le beau Kevin qui m'a aiguillée pour quelques livres en anglais pour mon fils:
 

 
La page de Aaron Blabey chez Scholastic.
 
J'en ai également profité pour prendre deux autres livres pour fiston:
 
 
National Geographic offre une large sélection de livres instructifs sous le thème des animaux. Ils sont bien faits et pas trop rigides dans leur conception.  Les textes sont courts et le images prennent beaucoup d'espace. Tout pour plaire aux premiers lecteurs.
 
 
J'avoue que j'ai craqué pour cet album juste pour la couverture! Mais quand on sait que c'est fait par Rachel Bright et Jim Field, pas besoin d'avoir de doute pour le contenu! Voir La souris qui rugit et Le koala qui ne voulait pas.
 
J'ai également fait un stop à la Boîte de diffusion où Aline est une vraie passionnée de BD. Pas trop mon truc et pendant qu'elle conseille Karine, elle me laisse toujours errer du côté adulte. 
 

Ça tombe bien parce que le dernier Jojo Moyes est paru chez Milady!
 

Karine me l'a conseillé, Aline me l'a offert... une belle paire hein! Notre amour interdit en français.
 

Des supers héros à l'école... Fiston a adoré! Aux Éditions de la Gouttière. Heureusement, un tome 2 et 3 existent!
 
Voilà! Je l'avais dit, j'ai été bien sage! 
Un gros merci à tous et à bientôt au Salon du livre de Québec!

vendredi 17 novembre 2017

Quoi de neuf dans la PAL?

Cette semaine, ce sont des nouveautés jeunesse qui se sont retrouvées dans ma boîte aux lettres!
 

 
"Chaque année, les habitants du Protectorat laissent un bébé en offrande à Xan, la sorcière qui vit dans la forêt. Ils espèrent que ce sacrifice l'empêchera de terroriser leur ville. Ils ignorent que Xan est gentille et qu'elle ne comprend rien à cette étrange coutume."
 
"Rejoignez un petit pigeon dans sa mission de paix, sur la trame de la chanson emblématique Imagine. Ce livre est à mettre entre les mains de tous les admirateurs de John Lennon qui veulent honorer sa mémoire et transmettre à la nouvelle génération le message de paix et de tolérance de leur idole."
 
 
"Chaque matin, c’est la même chose : il pleut, il pleut, mais qu’est-ce qu’il pleuuuuuut ! Je m’ennuie. Je me sens comme un de ces gros nuages gris dans le ciel. Oh, et puis tant pis ! Mouillé, pas mouillé : je sors. À travers les flaques d’eau, je file jusque chez Flo. Avec elle, c’est amusement garanti. Elle sait tant de choses. Elle a tant d’imagination. Et elle a ce don de m’entraîner dans les aventures les plus rocambolesques..."
 
BONNE FIN DE SEMAINE ET BON SALON DU LIVRE DE MONTRÉAL!

mardi 14 novembre 2017

Là où les lumières se perdent, David Joy.

Caroline du Nord. Dans cette région perdue des Appalaches, McNeely est un nom qui ne laisse pas indifférent, un nom qui fait peur, qui fait baisser les yeux. Plus qu’un nom, c’est une malédiction pour Jacob, dix-huit ans, fils de Charles McNeely, baron de la drogue local, narcissique, violent et impitoyable. Amoureux de son amie d’enfance, Maggie, Jacob n’a guère l’occasion de se montrer romantique. Il est le dauphin, il doit se faire craindre et respecter. Après un passage à tabac qui tourne mal, Jacob se trouve face à un dilemme : doit-il prendre ses responsabilités et payer afin d’aller vers la lumière, ou bien s’enfoncer dans les ténèbres en suivant la voie paternelle ?

« Avec Là où les lumières se perdent, longue et douloureuse quête d’un être déchiré, David Joy déroule un tragique et tumultueux polar, accessoirement mâtiné d’une bouleversante love story. Un modèle de ce « rural noir » qui enflamme actuellement le polar américain. »

Heureusement que les formats poche existent pour nous rappeler de lire un roman paru il y a un petit moment car j'aurais été fâchée d'être passée à côté de celui-ci!
 
Jacob est né dans une famille de dealers.  Sa mère se drogue, délire et ne tient qu'à un fil tandis que son père dispose de cadavres comme d'une vieille chaussette. Mais Jacob en a assez.  Bien qu'il enfile les tablettes de Xanax comme des bonbons, il a très envie de se sortir de ce milieu malsain.  Depuis toujours, il est amoureux de Maggie, une jeune femme belle et douce qui a de l'avenir.  Ils ont des projets, mais le père de Jacob a aussi son programme.  Les deux n'offrent pas le même destin...
 
C'est un roman policier très dur et très violent que j'ai failli abandonner au troisième chapitre. Mais cela aurait signifié abandonner un jeune homme en manque de repères et d'amour.  En découvrant ce personnage, il est difficile d'imaginer comment celui-ci peut avoir un fond si bon tout en étant né dans ce désastre familial. Violenté, piégé et laissé à lui même, il est loin d'être aussi faible que le prétend son fichu père!
 
Là où les lumières se perdent est un très beau roman.  On y retrouve une intensité rare.  Il y a une réelle profondeur dans le personnage de Jacob, ce jeune homme de 18 ans qui en a trop vu.  C'est définitivement un texte qui va me hanter pour longtemps... Tour de force de l'auteur, il a réussi à nous faire ramollir sur quelques lignes pour ce vilain père!

Un auteur à suivre.

10/18
ISBN: 9782264066459

samedi 11 novembre 2017

Les jolies filles, Stacy McAnulty and Joanne Lew-Vriethoff.

Qu'est-ce que la beauté?
La beauté est un concept social fondé sur de nombreux stéréotypes. Ces stéréotypes influencent les jeunes filles et les amènent à se persuader que non seulement la beauté est importante, mais que pour être belles, elles doivent adopter des comportements soi-disant féminins.
Dans son album Les jolies filles, Stacy McAnulty dénonce ces stéréotypes avec légèreté et humour. À l'appui de ses affirmations, elle appose des images teintées d'une ironie contrastante. Son ouvrage permet aux parents de mener une discussion sur différents modèles de beauté et sur l'importance d'être bien dans sa peau.
 
Que font les jolies filles? Elle aiment se maquiller, se regarder dans le miroir, être délicate et sage comme une image... Pas tout à fait! Elles peuvent aussi être très espiègles, aventureuses et téméraires!
 

 
Moi je connais une petite fille de 4 ans qui aura les yeux grands comme des grosses billes lorsqu'elle feuillètera cette album dans lequel le texte va à l'encontre des illustrations.  Cela a dû être un travail amusant pour l'auteure et son illustratrice.  Ce sont de jolies filles en grand format qui se salissent, s'amusent et se taquinent. Cela change des robes de princesse!  C'est coloré, c'est vivant et ça dérange les conventions.  Enfin! Parce que ce n'est pas vrai que les filles aiment juste le rose!  Il est temps d'être soi-même dans cet album.
 
Méga coup de cœur pour moi, je passe au suivant!
 
3 ans et +
ISBN:  9781443164283

Quoi de neuf dans la PAL?

Pas d'achats et pas de SP cette semaine sauf pour la boîte Scholastic remplie de trésors!  Franchement, cette maison offre une très belle variété d'albums pour tous les genres et tous les genres!
 



 

BONNE FIN DE SEMAINE!

mardi 7 novembre 2017

La tanche, Inge Schilperoord.

Couronné par le Bronze Owl, nommé cinq fois livre de l'année par la presse, finaliste des plus grands prix littéraires, un premier roman qui a semé le trouble aux Pays-Bas en s'attaquant à un sujet tabou : entrer dans la tête d'un homme en lutte contre lui-même et contre ses pulsions pédophiles. Sombre et captivante, une lecture choc et pourtant nécessaire.
 
En cette étouffante journée d'été, Jonathan sort de prison. Dans le bus qui le ramène chez sa mère, il se répète ce que lui a dit le psychologue : ce n'est pas lui qui est mauvais, ce sont ses actes. Et s'il parvient à organiser rigoureusement ses journées, il sera un homme meilleur.
Jonathan se le promet. Il va s'occuper de sa mère asthmatique, retourner travailler à l'usine de poissons, promener le chien, aller à la pêche. Il restera seul, il ne parlera à personne, il va s'occuper les mains, l'esprit, tout faire pour ne pas replonger.

Car il le sait, s'il a été libéré, faute de preuves, le psy a parlé d'un taux de récidive de 80 %. Il ne doit pas se laisser déborder à nouveau.

Or, dans ce quartier en démolition où vit sa mère, vivent aussi une jeune femme et sa fillette...

Jonathan rentre chez lui après un séjour en prison.  Il est pédophile et faute de preuves, il retourne vivre auprès de sa mère souffrant d'asthme sévère.  Conseillé par un psychologue en prison, il se doit d'avoir un horaire précis et chargé pour l'empêcher d'avoir trop de temps pour des pensées malsaines. C'est ce qu'il réussit à faire pendant les premières semaines.  Il a retrouvé son emploi, il prend soin de sa mère.  Il nettoie la maison, cuisine, mais voilà qu'il prend connaissance du fait que les nouveaux voisins sont une jeune femme et une fillette... Une belle ombre au tableau.  Combat de tous les jours, il doit contrôler ses pulsions en présence de cette fillette qui insiste pour faire partie de son quotidien.

Le suspense de ce roman demeure dans l'attente de voir s'il transgressera les règles à nouveau.  Je dirais que c'est assez pour nous garder en haleine car l'auteure a pris soin de le faire en crescendo! Il vient un moment où les exercices de respiration ne tiennent plus la route et Jonathan perd le contrôle.  La fin m'a réellement prise par surprise car je n'avais rien imaginé de tel.

Je crois que ce roman se mérite tous les prix gagnés car Inge Schilperoord a su bien saisir l'état psychologique d'une personne au prise avec une horrible dépendance.  Et la tanche a certainement un rôle important dans le livre.  Enfin un titre qui colle au roman!
 
ISBN: 9782714475213

samedi 4 novembre 2017

Quoi de neuf dans la PAL?

De très, très, très belles surprises cette semaine dans la boîte aux lettres!


"À l'auberge de la Truite, tenue par ses parents, Malcolm, onze ans, voit passer de nombreux visiteurs. Tous apportent leurs aventures et leur mystère dans ce lieu chaleureux. Certains sont étrangement intéressés par le bébé nommé Lyra et son dæmon Pantalaimon, gardés par les nonnes du prieuré tout proche. Qui est cette enfant ? Pourquoi est-elle ici ? Quels secrets, quelles menaces entourent son existence ?Pour la sauver, Malcolm et Alice, sa compagne d'équipée, doivent s'enfuir avec elle. Dans une nature déchaînée, le fragile trio embarque à bord de La Belle Sauvage, le bien le plus précieux de Malcolm."
 

 
"Ancombe, paisible petit village, possède une source d’eau douce réputée pour ses bienfaits. Mais l’arrivée d’une société qui veut l’exploiter échauffe les esprits et divise les habitants  : s’enrichir ou renoncer à la paix  ? Lorsque Robert Struthers, le président du conseil municipal, est retrouvé assassiné, l’affaire prend une sale tournure. Pour y voir plus clair, Agatha Raisin décide d’aller à la source et se fait embaucher par la société..."


"Pour toutes ses clientes, Mr John est un magicien  : un coiffeur aux doigts d’or qu’elles adorent  ! Mais, peu après avoir confirmé ses talents auprès d’Agatha Raisin qui voit poindre ses premiers cheveux blancs, Mr John meurt dans son salon, victime d’un empoisonnement, sous les yeux de la détective. Voici Agatha embringuée dans une drôle d’enquête. Qui en effet pouvait en vouloir à Mr John, adulé par ses nombreuses clientes qui lui confiaient leurs plus troubles secrets  ?"

Meuh c'est à qui ces grosses fesses-là?, Benoit Dutrizac et Bellebrute / Ma tête en l'air, Danielle Chaperon et Josée Bisaillon.

Une belle rentrée littéraire cet automne chez Fonfon avec deux magnifiques albums.  J'ai un faible pour cette maison d'éditions qui en plus d'offrir des albums très divertissants, profite de l'occasion pour créer un produit très instructif. Si l'un offre une belle variété d'expressions québécoises et beaucoup d'humour, le deuxième offre un tour du monde et de belles rimes grâce à une petite fille qui oublie tout! À cela s'ajoute des illustrations tellement détaillées que les enfant ont l'occasion d'étudier chaque petit personnage.  Ils sont si expressifs!  Il faut les voir passer d'une émotion à une autre... ils sont mignons comme tout!
 
Je n'en dirai pas plus pour ne pas gâcher le plaisir de découverte, mais sachez que chaque album offre une activité à la fin du livre en lien avec la lecture effectuée et que le site internet de la maison comprend une section pour les enseignants. Chaque album est imprimé au Québec avec une couverture rigide.  C'est une belle collection qu'offre Fonfon, je vous la recommande pour vos petits de 3 à 8 ans.
 
 
À la ferme, les animaux dorment paisiblement. Puis retentit tout un vacarme. Qui est donc coincé dans la grange ?
Rencontres étonnantes, nouvelles amitiés, tournoi de soccer mémorable…
Gertrude et ses compagnons sont bel et bien de retour dans une nouvelle aventure !
Meuh quelle journée !
 
ISBN: 978-2-923813-44-8
 
 
 
 
 
J’ai souvent la tête dans les nuages.
Je n’y peux rien, je suis comme ça.
J’ai la tête en l’air et j’oublie tout.
Heu… j’oublie quoi, déjà ?
Je reviens d’un beau voyage,
mais j’ai perdu tous mes bagages.
Ma tête en l’air me joue des tours,
et c’est comme ça tous les jours.
 
Parcourez le monde en compagnie d’une drôle d’aventurière et faites à votre tour de grandes découvertes !
 
Fonfon
ISBN:
978-2-923813-43-1
 
 

samedi 28 octobre 2017

Quoi de neuf dans la PAL?

Une seule réceptions cette semaine!
 
 
"Caroline du Nord. Dans cette région perdue des Appalaches, McNeely est un nom qui ne laisse pas indifférent, un nom qui fait peur, qui fait baisser les yeux. Plus qu’un nom, c’est une malédiction pour Jacob, dix-huit ans, fils de Charles McNeely, baron de la drogue local, narcissique, violent et impitoyable."
 
Et quelques achats du côté anglophone...
 
 
"Now a major motion picture from the makers of A Bigger Splash.During a restless summer on the Italian Riviera, a powerful romance blooms between seventeen-year-old Elio and his father's house guest, Oliver. Unrelenting currents of obsession and fear, fascination and desire threaten to overwhelm the lovers who at first feign indifference to the charge between them."
 
 
 
"Now, in her second novel, Alison Weir goes to the heart of Tudor England at its most dangerous and faction-riven in telling the story of Elizabeth I before she became queen. The towering capricious figure of Henry VIII dominates her childhood, but others play powerful roles: Mary, first a loving sister, then as queen a lethal threat; Edward, the rigid and sad little King; Thomas Seymour, the Lord High Admiral, whose ambitions, both political and sexual, are unbridled. "
 
BONNE FIN DE SEMAINE!